Les 3 pilliers du growth marketing

Le growth marketing connaît un succès grandissant en si peu de temps. Il est devenu le métier le plus recherché de nos jours étant donné son importance capitale dans la croissance d’une entreprise. D’ailleurs, cela fait partie des principaux objectifs des entreprises : agrandir leur notoriété, toucher un large public et atteindre un niveau supérieur de leur croissance. Il ne se base plus uniquement sur le haut du tunnel mais sur une finalité bien plus concrète. Mais sur quels piliers faut-il s’appuyer en growth marketing ? Voici les détails.

L’étude comportementale

Nombreux sont les domaines où l’on peut aborder le growth marketing à l’exemple du marketing automation et l’inbound marketing  Mais le marketing automation c’est quoi ? Il s’agit d’une méthode permettant d’automatiser les actions et qui est basé sur trois axes notamment le hacking, la segmentation et la communication. Mais le growth marketing est bien plus qu’une discipline innovante.  Il vise surtout à booster la croissance d’une entreprise. Si elle veut se faire connaître rapidement, elle fait alors appel à un spécialiste qui va réagir en tant que consultant et même en tant que psychologue. Vous comprendrez vite alors que la psychologie intervient sur l’étude comportementale des utilisateurs. Il faut alors apprendre le comportement des gens lorsqu’ils sont face à un contenu. Il faut découvrir dans quel contexte ils vont cliquer sur un lien, liker une publication ou un commentaire, partager des posts ou bien acheter un produit.  Ainsi, dans ce domaine, on apprend bien des choses sur les clients en s’inspirant de nombreuses théories telles que le principe de réciprocité, la pyramide des besoins, la rareté, le phénomène de Baader Meinhof, l’urgence ou bien, la théorie sur le niveau d’attente.

Les campagnes d’acquisition

Comme le rôle d’un growth marketing vise à acquérir de nouveaux clients, l’expert va donc s’appuyer sur la segmentation en tenant compte de 3 points essentiels : l’activation, la rétention et le revenu. Il s’agit d’un processus d’achat auquel le client va suivre. D’abord, il découvre une offre qui va faire déclencher une émotion positive en lui. Il souhaite alors l’essayer. Ensuite, lorsqu’il est satisfait du produit, il continue de l’utiliser et de s’en procurer aussi souvent qu’il le peut. Ainsi, peu importe le prix que le client doit y mettre, cela ne lui pose aucun problème et le taux de conversion sera alors favorable. Mais pour réussir le Growth marketeur doit se plier à de nombreuses règles et même de se lancer dans un processus d’expérimentation. Il doit alors nourrir sa créativité et adopter des solutions nouvelles à chaque problème donné.

L’analyse des données

En growth marketing, ce ne sont pas les méthodes qui manquent. Parmi celles-ci est l’analyse data. Grâce aux informations récoltées, l’expert peut prendre des décisions très concrètes et rationnelles. Il doit vérifier des théories, supprimer des biais et établir une stratégie cohérente et assez solide. Enfin, outre ces 3 piliers, il doit aussi utiliser la technologie dans l’automatisation des actions. Il peut s’agir des outils tels que le Java Script, le CSS et le HTML. Il doit aussi adopter le tunnel de conversion AAARRR pour convertir un prospect en client ensuite en évangéliste.

 

Aurelie